Historique

Créée en 1971, France terre d'asile a principalement pour but le maintien et le développement d'une des plus anciennes traditions françaises, celle de l'asile et de garantir en France l'application de toutes les conventions internationales pertinentes. En 2007, l'association a élargi son champ d'intervention afin d'apporter son aide à toute personne en situation de migration de droit.

En octobre 2012, France terre d'asile a pour la première fois de son histoire ouvert un bureau de l'association à l'étranger, Terre d'asile Tunisie, qui assure la coordination de la Maison du droit et des migrations.


France terre d'asile bénéficie d'un large réseau européen et international. L'organisation est membre du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE), de la plate-forme des droits fondamentaux de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne et de la coalition internationale contre la détention (IDC). Elle agit également en partenariat opérationnel avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Depuis juillet 2012, France terre d'asile dispose également du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations unies (Ecosoc).


Les missions et activités de l'association en France :


Sont bénéficiaires de l'action de France terre d'asile, les bénéficiaires d'une protection internationale, notamment les réfugiés au sens de la Convention de Genève du 28 juillet 1951 et les bénéficiaires de la protection subsidiaire, les demandeurs d'asile, les apatrides, les mineurs isolés étrangers, les migrants en situation régulière inscrits dans un parcours d'intégration ainsi que les étrangers placés en centre de rétention administrative.


France terre d'asile poursuit les missions suivantes :


-    Promouvoir le droit d'asile et le droit des étrangers en France et en Europe : France terre d'asile mène un travail juridique et politique, des actions d'information, des démarches ainsi que des interventions auprès des organismes publics et privés concernés. Membre du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE), France terre d'asile intervient régulièrement auprès des plus hautes instances françaises et européennes pour la défense du droit d'asile et du droit des étrangers.

-    Accueillir et informer les demandeurs d'asile et les migrants : France terre d'asile accueille, informe et oriente les demandeurs d'asile en fonction des besoins repérés (hébergement d'urgence, point repas, ..). Elle leur apporte une aide administrative et sociale, du début de la procédure jusqu'à la détermination ou non de la qualité de réfugié. Elle accompagne les demandeurs d'asile qui sollicitent un hébergement dans un centre d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) et les assiste dans l'élaboration de leur demande. Par ailleurs, France terre d'asile soutient les primo-arrivants dans leurs premières démarches administratives par la délivrance d'une domiciliation postale, l'ouverture d'un compte postal en vue de recevoir l'allocation temporaire d'attente, l'ouverture des droits pour l'immatriculation à la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) ainsi que l'ouverture des droits à la couverture médicale universelle (CMU).

-    Héberger et accompagner les demandeurs d'asile et les réfugiés dans des structures spécialisées : France terre d'asile gère quatre plates-formes et plusieurs points d'information à destination des demandeurs d'asile et réfugiés ainsi que vingt-huit centres d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada). Les demandeurs d'asile hébergés dans les Cada obtiennent une assistance sociale et juridique ainsi que des animations socioculturelles et un accompagnement vers la scolarisation pour les enfants. Les réfugiés et régularisés sont hébergés et accompagnés dans des dispositifs temporaires d'hébergement et d'accompagnement socioprofessionnel.

-    Conduire des projets d'insertion professionnelle des réfugiés et des migrants : France terre d'asile œuvre pour que la question de l'intégration de ceux à qui la France a accordé sa protection et qui sont destinés à demeurer durablement dans le pays, soit partie prenante dans le droit d'asile. A ce titre, la direction de l'Intégration Emploi-Logement a mis en place plusieurs dispositifs ayant l'objectif de prévenir l'exclusion sociale et professionnelle des réfugiés et des migrants de droit.

-    Accueillir et protéger les mineurs isolés étrangers : France terre d'asile gère deux centres d'accueil pour mineurs isolés, l'un à Boissy-Saint-Léger (94), l'autre à Caen (14). Ces centres accueillent et apportent une aide spécifique liée à la demande d'asile et à la protection de l'enfance. A Paris, le dispositif d'accueil des mineurs isolés étrangers regroupe quatre structures destinées à l'accueil, l'hébergement, l'évaluation des situations, l'accompagnement et l'orientation des mineurs isolés étrangers vers les services sociaux du département.

-    Former les professionnels du secteur : France terre d'asile propose aux travailleurs sociaux et à l'ensemble des professionnels confrontés aux problématiques migratoires des formations sur les différents aspects de l'accompagnement juridique, social et psychologique des demandeurs d'asile, ainsi que sur l'insertion socioprofessionnelle des réfugiés.


-    Aider à l'exercice des droits des personnes placées en rétention : France terre d'asile informe et aide les personnes placées dans 4 centres de rétention à exercer leurs droits de manière effective.