logo CRIF


Comité permanent des Affaires étrangères et du Développement international

Mémoire présenté par M. Stanley A. Urman, Vice-président executive de « Justice for Jews from Arab Countries » (Justice pour les juifs des pays arabes) (JJAC)

Ottawa, le 2 mai 2013

Pendant plus de 2 500 ans, un nombre important de juifs on vécu au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans la région du Golfe, plus d’un millénaire avant l’avènement de l’Islam.

Après la conquête islamique, les juifs ont vécu pendant des siècles dans des pays musulmans où ils étaient considérés comme dhimmi, ou citoyens de seconde zone, mais ils avaient quand même accès à certaines possibilités limitées en matière de religion, d’éducation, de profession et de commerce.

Plus récemment, les droits et la sécurité des juifs vivant dans des pays arabes ont été soumis à des contraintes juridiques et physiques croissantes. La montée du panarabisme et les mouvements d’indépendance du XXe siècle se sont opposés avec véhémence à l’établissement d’un foyer national pour le peuple juif. Des centaines de milliers de juifs ont été pris au piège dans cette lutte.

Même si le traitement des juifs dépendait du pays de résidence, des contraintes sanctionnées par l’État, souvent accompagnées de violence et de répression parmi la population des pays en cause, ont rendu la vie intenable pour les juifs. En Syrie, des pogroms antijuifs ont éclaté à Alep en 1947. Sur les 10 000 juifs de la ville, 7 000 ont fui épouvantés. En Irak, le « sionisme » est devenu un crime punissable de mort. Plus de 70 juifs ont été tués par l’explosion de bombes dans le quartier juif du Caire. Lorsque les Français ont quitté l’Algérie, les autorités ont promulgué une série de décrets antijuifs qui ont amené la quasi-totalité des 160 000 juifs locaux à fuir le pays. Lorsque l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté sa résolution sur le plan de partage, des émeutiers musulmans ont lancé des pogroms sanglants à Aden et au Yémen, tuant 82 juifs. Dans de nombreux pays, les juifs ont été expulsés ou se sont vu retirer leur citoyenneté (par exemple en Libye). Différents nombres de juifs ont alors fui 10 pays arabes.

Avec la création de l’État d’Israël en 1948, la situation des juifs dans les pays arabes s’est aggravée, beaucoup de pays arabes ayant déclaré ou appuyé la guerre visant à détruire Israël. Ces événements ont déclenché une poussée spectaculaire de la discrimination et des abus dont les juifs étaient victimes depuis longtemps, rendant leur vie simplement intenable. Les juifs ont été ainsi arrachés à leur pays de naissance et, dans presque tous les cas, leurs biens individuels et collectifs ont été saisis ou confisqués sans que les gouvernements arabes offrent une indemnisation quelconque.

 

CRIF, le 11 Mai 2014

Télécharger le document

  •          Logo TAT

Terre d’Asile Tunisie
17 rue Khaled Ibn El Oualid
Quartier Mutuelleville
1002, Tunis

Tel : (+216) 71 287 484

contact@maison-migrations.tn