Adresse à M. Mehdi Jomaa, nouveau chef du gouvernement intérimaire

Les Tunisien-nes à l’étranger, les associations de Tunisien-nes à l’étranger sont particulièrement attachés à ce que la Tunisie achève sa transition vers la démocratie dans les meilleures conditions et dans les délais les plus raisonnables. La feuille de route proposée dans le cadre du « dialogue national » initié par l’UGTT, l’UTICA, la LTDH et l’Ordre des avocats nous semble être une base importante et indispensable pour y arriver.

Les Tunisien-nes à l’étranger comme les associations se sont engagés, depuis le déclenchement de la révolution, à apporter leurs contributions à la réussite du processus démocratique. Différentes initiatives en soutien à la révolution ont été organisées à l’étranger aussi bien pour mobiliser les Tunisien-nes qui y vivent que pour sensibiliser les opinions publiques des différents pays. Ces initiatives (telles les « Assises de l’immigration tunisienne et des Tunisien-nes à l’étranger » tenues le 7 mai 2011 à Paris 8 - St-Denis, la « Dynamique citoyenne », …) qui ont rassemblé de nombreux acteurs associatifs à l’étranger ont permis de produire des documents et des cahiers de doléances dans lesquels sont exposées les principales attentes et les revendications des Tunisien-nes à l’étranger. Ces documents a été remis aux autorités tunisiennes au cours du mois de juin 2011.

Au cours de ces rencontres, les associations de l’immigration tunisienne ont réaffirmé leur soutien au processus démocratique tout en proposant une nouvelle approche de la question de l’immigration qui rompe avec les méthodes du passé. Cependant force est de constater que trois ans après la révolution aucune des attentes ou revendications des Tunisien-nes à l’étranger n’a, à ce jour, été réalisée. Pire nous constatons que les pratiques et les méthodes de l’ancien régime que nous avons fermement dénoncé en leur temps et que nous pensions révolues avec la révolution sont à nouveau remises au goût du jour alors que la situation de nombreux Tunisien-nes à l’étranger, notamment ceux victimes de la harga et de leurs familles est des plus dramatique. En outre, la Tunisie, terre d’émigration est devenue, à son tour, une terre d’accueil pour de nombreux réfugiés et exilés, notamment sub-sahariens, et dont les conditions d’accueil et de vie plus que préoccupantes nous interpellent tous. Nous faisons le constat amer que sur la question des migrants la politique menée par les différents gouvernements issus des élections n’a été que de la poudre aux yeux qui cache mal leur échec.

C’est la raison même de cette adresse. Nous attendons du gouvernement de la Tunisie des initiatives et des actes concrets qui répondent aux attentes des Tunisien-nes à l’étranger et des associations.

Nous attendons notamment que le gouvernement de la Tunisie s’engage à :

· Signer les conventions internationales et notamment la Convention de l'ONU sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille (du 18 décembre 1990 et entrée en vigueur en juillet 2003).

· La remise à plat des divers accords bilatéraux et autres conventions de main d’œuvre signés avec certains pays européens (France, Italie, Allemagne, Belgique …) et la nécessité d’entamer leur renégociation dans un sens plus favorable aux Tunisien-nes à l’étranger

· Refuser la signature de l’accord de mobilité proposé par l’UE dont l’approche sécuritaire et plus qu’évident et qui est une autre façon d'imposer une externalisation des contrôles migratoires

· Mettre en place une commission d’enquête indépendante au sujet des migrants (harraga) disparus

· Adopter des lois sur l’asile et les migrations qui garantissent les droits des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés étrangers en Tunisie, en conformité avec les traités internationaux et bannissent toutes les formes de discrimination et d’exclusion

· Promulguer une loi criminalisant les actes et propos à caractères racistes

· Revoir les nominations partisanes qui ont eu lieu dans les divers services consulaires et les représentations diplomatiques et qui laissent planer un doute sérieux quant à la transparence des prochaines élections

· Lancer une véritable concertation avec les réseaux associatifs des Tunisien-nes à l’étranger ainsi que la société civile en Tunisie afin que les attentes et les revendications trouvent enfin un début de réalisation.

Le devenir des émigrés tunisien-nes et la réflexion sur une nouvelle approche de la question de l’immigration font aussi partie des questions de la transition démocratique. Le débat national en cours et le futur gouvernement doivent en tenir compte.

ASSOCIATIONS SIGNATAIRES :

ASSOCIATION DE TUNISIENS DE L’ISÈRE CITOYENS DES DEUX RIVES - GRENOBLE

ASSOCIATION DÉMOCRATIE ET VEILLE CITOYENNE – NICE

ASSOCIATION DÉMOCRATIQUE DES TUNISIENS EN FRANCE – ADTF

ASSOCIATION DES CADRES TUNISIENS IMMIGRÉS EN FRANCE - ACTIF

ASSOCIATION DES CITOYENS DES DEUX RIVES – ACDR

ASSOCIATION DES TUNISIENS DU MAINE ET LOIRE - ATML

ASSOCIATION DES TUNISIENNES ET TUNISIENS EN SUISSE - ATTS

ASSOCIATION DES TUNISIENS DU NORD DE LA FRANCE – LILLE – ATNF

ASSOCIATION DES TUNISIENS EN FRANCE - ATF

ASSOCIATION INTERCULTURELLE DE PRODUCTION, DE DIFFUSION ET DE DOCUMENTATION AUDIOVISUELLES - AIDDA

ASSOCIATION JASMIN MÉDITERRANÉE – STRASBOURG

ASSOCIATION YOUNGA- SOLIDAIRES

ASSOCIATION ZEMBRA

CENTRE INTER-CULTUREL FRANCO MAGHRÉBIN - CHALON SUR SAÔNE - CICFM

COLLECTIF CULTURE CRÉATION CITOYENNETÉ - 3 C

COLLECTIF DES FEMMES TUNISIENNES - CFT

COMITÉ DE VIGILANCE POUR LA DÉMOCRATIE EN TUNISIE – BELGIQUE - CVDT

COMITÉ DES IMMIGRES TUNISIENS EN ITALIE - CITI

COMITÉ POUR LE RESPECT DES LIBERTÉS DES DROITS DE L'HOMME EN TUNISIE – CRLDHT

COORDINATION DES ASSISES DE L'IMMIGRATION TUNISIENNE - CAIT

FÉDÉRATION DES TUNISIENS POUR UNE CITOYENNETÉ DES DEUX RIVES – FTCR:

MOUVEMENT DES CITOYENS TUNISIENS EN FRANCE - MCTF

UNION DES TRAVAILLEURS IMMIGRES TUNISIENS – UTIT

UNION DES TUNISIENS POUR UNE ACTION CITOYENNE – UTAC

UNION DES TUNISIENS DE LA SARTHE - UTS

 

SOUTENU PAR :

ASSOCIATION CITOYENNETÉ DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

ASSOCIATION DES CITOYENS POUR TOUS

ASSOCIATION TUNISIENNE DE DÉVELOPPEMENT ET FORMATION

ASSOCIATION TUNISIENNE DES FEMMES DÉMOCRATES - ATFD

ASSOCIATION TUNISIENNE POUR L’INTÉGRITÉ ET LA DÉMOCRATIE DES ÉLECTIONS -ATIDE

ASSOCIATION POUR LA DIGNITÉ ET LA LIBERTÉ

CENTRE CITOYENNETÉ

ASSOCIATIONS TUNISIENNE DE DÉFENSE DES VALEURS UNIVERSITAIRES - ATDVU

CENTRE DE TUNIS DE LA MIGRATION ET L'ASILE - CETUMA

CITOYENNETÉ ET LIBERTÉS DJERBA

COALITION POUR LES FEMMES DE TUNISIE

COORDINATION NATIONALE INDÉPENDANTE POUR LA JUSTICE TRANSITIONNELLE

DESTOUROUNA

FEMMES ET PROGRÈS PLUS

FORUM TUNISIEN DES DROITS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX – FTDES

GROUPE DES 25 AVOCATS

LIGUE DES ÉLECTRICES TUNISIENNES

LIGUE TUNISIENNE DES DROITS DE L'HOMME – LTDH

L'INSTITUT ARABE DES DROITS DE L'HOMME (SECTION BIZERTE)

RASSEMBLEMENT ACTION JEUNESSE -TUNISIE – RAJ

TAMKEEN

UNION GÉNÉRALE DES ÉTUDIANTS DE TUNISIE – UGET

UNION NATIONALE DES FEMMES TUNISIENNES – UNFT

  •          Logo TAT

Terre d’Asile Tunisie
17 rue Khaled Ibn El Oualid
Quartier Mutuelleville
1002, Tunis

Tel : (+216) 71 287 484

contact@maison-migrations.tn